Automatisation : une maturité à reconquérir

Le métier de l’automaticien évolue sous de nombreux aspects, en particulier : - La virtualisation des ressources de l’automation - L’élargissement du périmètre fonctionnel à la supervision des activités opérationnelles - La spécialisation des métiers de l’automation Contrairement à l’automatique, l’automatisation n’est pas enseignée et les référentiels sont rares et incomplets. Libérée de toute contrainte, la conception manque souvent de rigueur et les performances de mise en œuvre des systèmes progressent trop faiblement. Un cadre cohérent de représentation du système industriel et de conception des services informationnels permet d’améliorer l’efficacité individuelle, de faciliter la collaboration, de gérer le savoir-faire et de dynamiser le cycle de vie des systèmes en phase avec les exigences métier.


Automatisation : une maturité à reconquérir